1-16-issables

* BrEaK * DuB * DruM * TrIbE * SpIrAl *
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bien triste histoire...

Aller en bas 
AuteurMessage
Izno d'La Lune
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 199
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Bien triste histoire...   Jeu 12 Avr - 18:39

C est pas vraiment un coup de gueule mais plutot une info..tragique.
Il y a environ 3 sem.
Un membre du Sound System SouthCrew tue au Bresil... RIP

http://www.flickr.com/photos/manormouse/426817252/

http://news.google.fr/news?hl=fr&ned=fr&q=Gressez&btnG=Recherche+Actualit%C3%A9s

Citation :
Série noire pour les Français engagés dans l'action sociale à Rio

L'assassinat d'un musicien lundi à Rio de Janeiro porte à quatre le nombre de Français engagés dans des actions sociales tués en moins d'un mois, ce qui illustre la banalisation croissante de la violence dans la ville phare du tourisme au Brésil.

Sebastien Emmanuel Jérôme Gressez, 28 ans, a été tué devant sa femme et leur enfant de trois ans lors d'une attaque à main armée dans la périphérie de Rio. Il faisait une tournée au Brésil depuis six mois avec un groupe de quinze musiciens européens, South Side. Le groupe qui se produisait gratuitement dans des communautés pauvres se rendait en caravane - une jeep, un camion et un car - à Sao Paulo. Il a été attaqué par deux malfaiteurs à moto, alors que leur car était immobilisé par une crevaison à la sortie de Rio. Gressez, à bord de la jeep, a reçu une balle près de l'aisselle droite. Hospitalisé, il a succombé à ses blessures. "Il est mort pour rien. Il n'a pas réagi. Il avait déjà donné son portable (aux voleurs) mais ils sont revenus pour tirer. Ils l'ont tué pour rien. Nous ne savons que faire maintenant. Nous voulons que justice soit faite", a déclaré à la télévision Globo News un membre du groupe. Le consulat de France à Rio a annoncé mardi dans un communiqué avoir "pris connaissance avec une profonde émotion de ce tragique événement" et a assuré que toutes les mesures étaient prises pour résoudre cette affaire. Le gouverneur de Rio, Sergio Cabral, soucieux de rassurer les touristes, a affirmé mardi que la "police allait arrêter aujourd'hui même les assassins". "C'est le plus important. Il faut être solidaire de la famille et augmenter la surveillance policière dans les rues", a-t-il ajouté. L'un des deux assassins, un homme de 27 ans déjà fiché par la police, a été reconnu sur une photographie par les musiciens. Il y a trois semaines, trois Français, Delphine Douyère, 36 ans, Christian Doupes, 42 ans, et Jérôme Faure, 38 ans, animateurs de l'ONG d'aide aux favelas Terr'Ativa, avaient été tués à coups de couteaux à Copacabana par trois hommes, arrêtés le jour même. L'organisateur de la tuerie, Tarsio Wilson Ramires, 25 ans, avait été pris en charge par Terr'Ativa au sein d'une favela alors qu'il était encore un adolescent. Il était ensuite devenu un collaborateur permanent de l'organisation.
Depuis début février, la violence à Rio, souvent provoquée par des affrontements entre trafiquants de drogue et policiers ou entre bandes rivales de trafiquants, a fait 406 morts, dont 30 policiers, selon le site internet Rio Body Count, qui comptabilise les victimes à partir d'informations de presse. Les spécialistes soulignent que la violence se banalise malgré le renforcement du dispositif de répression avec le déploiement récent aux frontières de l'Etat d'agents de la Force Nationale de Sécurité, une unité d'élite.
Début mars, le président Lula a affirmé que la violence est "souvent une question de survie" et représente un problème "sans solution immédiate". Selon lui, les problèmes sociaux à l'origine de la violence "sont le résultat de décennies de politiques économiques qui n'ont pas eu les résultats escomptés". Samedi, un mouvement contre la violence, "Rio de la Paix", a planté 700 croix noires sur la plage de Copacabana afin d'attirer l'attention de la population.
"Ce cimetière représente toutes les personnes tuées à Rio depuis le début de l'année", a expliqué le théologien Antonio Carlos Costa qui dirige cette organisation non gouvernementale.

Pour laisser des messages de support :
http://users2.smartgb.com/g/g.php/?a=s&i=g23-02283-8e

bien triste histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bien triste histoire...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bien triste site copieur, pilleur et pompeur de photos et textes tous azimuts
» Une bien triste nouvelle ...
» Une autre [triste] petite histoire...( blog des Ogres )
» Le clavier bien tempéré de Bach
» l'histoire de la slide hawaïenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1-16-issables :: Présentez-v0us :: Coups de gueules-
Sauter vers: